close
Par Roué Pépinières
le 21 août, 2020

L’Asie à l’honneur dans nos jardins avec les arbustes japonais

La réputation des jardins japonais n’est plus à faire. Entre paysages empruntés, tunnels de glycines et parcs fleuris, le Japon s’est octroyé une renommée mondiale dans l’art de l’aménagement extérieur. 

 

Les arbustes de terre de bruyère

Parmi les incontournables de l’Asie de l’est, on retrouve en tête de liste les arbustes de terre de bruyère. Hortensia, Camélia, Azalée, Érable ou encore Magnolia, ces plantes sont omniprésentes dans la culture et les jardins du Japon. 

 

Par chance, notre climat tempéré permet d’accueillir une grande partie de ces arbustes. Ces derniers apprécient les endroits ombragés et les arrosages réguliers (le climat Atlantique leur est par conséquent particulièrement favorable). 

Il convient également de s’assurer de la bonne acidité de votre terre si vous envisagez leur installation chez vous. 

 

En effet, les arbustes de terre de bruyère ne supportent pas les terrains calcaires. Si votre sol n’est pas suffisamment acide, il vous faudra donc effectuer un apport en terreau dit « terre de bruyère » dans le trou de plantation. 

Afin d’isoler cette terre acide de vos autres plants, vous pouvez installer un feutre géotextile dans le trou et en tapisser le fond de gravier de drainage. 

 

En raison de leur enracinement superficiel, il est recommandé d’effectuer ces plantations à l’automne. Et pour favoriser la bonne croissance de ces arbustes dans votre jardin, vous pouvez chaque année au printemps pailler au pied pour conserver un sol frais, puis en hiver, apporter un engrais organique à base de corne broyée ou spécialement conçu pour les plantes de terre de bruyère. 

 

Si vous souhaitez profiter de ces plantes depuis votre terrasse ou balcon, la culture en pot est également tout à fait possible pour les arbustes japonais. Prenez garde aux endroits venteux et trop ensoleillés car ils dessécheront rapidement la motte et les feuilles. 

 

En respectant ces différents prérequis, vous devriez pouvoir profiter pleinement de la floraison abondante des Magnolias, Azalées et autres arbustes japonais à fleurs.

 

Le Camellia japonica

 

Plébiscité par les samouraïs dont il est l’emblème et immortalisé dans la littérature par Alexandre Dumas fils, le Camélia connaît depuis des siècles un engouement sans faille à travers le monde. Cet arbuste japonais aux fleurs parfaites se décline en d’innombrables variétés, anciennes ou nouvelles, que les pépinières Roué continuent de tester chaque année. Cela dans le but d’enrichir continuellement notre collection de Camélia qui compte à ce jour un peu plus de 150 variétés.

 

Le Camellia japonica égayera votre jardin en hiver avec sa floraison tardive. Son feuillage persistant et ses pétales charnus détonnent dans un massif. L’effet est garanti. Attention toutefois si vous souhaitez l’intégrer dans une haie, la croissance de cet arbuste japonais est assez lente et il n’apprécie pas le plein soleil. 

 

L’Azalea japonica

 

Si la contemplation des cerisiers en fleurs est l’un des festivals les plus connus du Japon, il en existe beaucoup d’autres mettant en avant la beauté de la flore du pays. Les Azalées, ou Rhododendrons, comptent parmi les arbustes fétiches du pays. A Tokyo, le temple Shiofune Kannon organise chaque printemps un festival mettant à l’honneur ses quelques 20 000 azalées en fleurs. 

 

Dans un massif, accompagné d’autres plantes de terre de bruyère ou en pot, cet arbuste persistant fait des merveilles grâce à son port arrondi et ses nuances de rouge, rose, violet, ou blanc. 

 

Pour l’emplacement, préférez-lui un endroit ombragé. L'Azalée japonaise supporte difficilement le plein soleil. Aussi, pour une croissance sans encombre, ce dernier demande une terre humifère et bien drainée. 

 

L’Érable du Japon ou Acer palmatum 

 

Symbole par excellence des jardins japonais, l’Érable séduit par ses couleurs et la forme caractéristique de ses feuilles. Dans l’archipel, le rougissement des feuilles des Érables donne lieu à des festivals célébrant l’automne. En cette saison, les différentes variétés de l’Acer palmatum offre en effet une jolie palette allant de l’orange au pourpre foncé. 


En massif, isolé ou dans un pot, l’Érable japonais attire le regard par sa luminosité et ses teintes vives. Afin de conserver la beauté de son feuillage, on évitera les expositions de plein soleil. Si vous souhaitez donner à votre extérieur des allures de jardin zen, il peut également être associé au scleranthus, une mousse tapissante qui nous vient de Nouvelle-Zélande.

Laissez nous un commentaire sur cet article

 

 

 

Écrivez votre commentaire ci-dessous

Vous aimerez aussi:

Conseils Guide Hortensia
Comment entretenir les Hortensias ?

Quand et comment tailler mon Hortensia ? La taille des Hortensias est très délicate, il faut surtout vérifier si l'on ne...

Conseils Guide Pieris
Entretenir les Pieris

Quand et comment tailler un Pieris ? La taille des Pieris est inutile, il suffit simplement de couper les fleurs fanées ...

Conseils Guide Bruyère
Comment entretenir les Bruyères ?

Quelle maladie a ma Bruyère ? Les Bruyères, en général, ne sont pas des plantes maladives. Nous observons quelques cas d...